Le Japon est-il le nouvel eldorado du rap mondial ? Trop tôt pour le dire, mais les rappeurs locaux font de plus en plus parler d’eux.

La culture hip-hop a débarqué sur les côtes nippones au début des années 80. Elle est d’abord exportée dans le quartier d’Harakuju par des visionnaires comme Toshi Nakanishi ou Hiroshi Fujiwara, figures légendaires de l’underground tokyoïte, puis popularisée par le film Wild Style. Ce documentaire retrace la naissance du hip-hop dans le Bronx des années 70. Il en reprend les reprend tous les éléments (danse, rap, graffiti et DJ) et fait appel à des artistes de l’époque (Rock Steady Crew, Grandmaster Flash, etc.). La diffusion du film dans quelques salles de cinéma d’Harakuju a provoqué un électro choc culturel pour une partie de la jeunesse japonaise.

Evolution naturelle, des rappeurs locaux commencent à faire leurs armes, fortement influencés par les sonorités old school et le style hédoniste du rap new-yorkais. Des groupes fondateurs se forment à cette époque : Buddha Brand, King Giddra, Scha Dara Parr… Avec eux les premiers labels et les petits succès commerciaux. Les années 90 voient un enrichissement spectaculaire de la scène locale.

Le phénomène Kohh

S’il y a bien un rappeur japonais dont il faut connaître le nom, c’est Kohh. Il est certainement le rappeur le plus connu au Japon et en dehors. À 27 ans, le rappeur originaire de Tokyo est le véritable ambassadeur du Rap japonais sur l’archipel et à l’international. C’est un artiste complet qui s’intéresse aussi à la mode et notamment à la Fashion Week parisienne.

Son parcours atypique et difficile (milieu social défavorisé, mère droguée et père qui s’est suicidé) en ont fait un candidat parfait pour devenir un rappeur légitime. Déjà connu au Japon, son apparition en 2015 dans le clip “It G Ma” de Keith Ape, un rappeur coréen va le propulser sur le devant de la scène Rap mondiale. Dès lors, son nom arrive en tête de liste dès qu’on s’intéresse un peu au Rap nippon et après 4 albums et à peu près autant de mixtapes et de featurings avec des artistes américains comme J $tash, il apparaît à présent comme incontournable dans le milieu.

Sa musique est variée et inclus des sonorités Trap, Punk, Gangsta Rap et parfois des balades douces et posées. Ses textes sont profonds, directs et percutants. Sa musique parle de vrais problèmes tout en incitant à l’optimiste et ses punchlines restent en tête facilement. Un artiste à suivre de près ! Si vous cherchez une porte d’entrée pour découvrir le Rap japonais, c’est l’artiste qu’il vous faut. Beaucoup de ses clips sont sous-titrés en anglais pour être plus faciles d’accès.