Organisateur de Free dans les années 2000, DJ puis producteur, Oniris sera présent pour le Festival Les Chemins Sonores le 12 novembre prochain.

Oniris, de son vrai nom Xavier Januario, a commencé sa carrière dans les années 90 dans un club house / techno de Saint-Tropez en passant des disques et organisait alors une tapée de grosses Raves dans le midi de la France. En grand voyageur, il s’installe ensuite à Mayotte puis arrive à Nouméa et commence en solo avec les moyens du bord ses premières productions.

Il va alors avoir la bonne idée d’envoyer ses sons à Laurent Garnier, qui, enchanté de telles sonorités raves, décide de caler pas une, mais deux tracks dans son émission radio « It is what it is ».

Producteur aussi discret que fascinant, Oniris est le garant d’une techno mélodique éthérée et magnétique. Révélé par le sublime « The Rebirth » sorti sur Bedrock, le label de John Digweed, Oniris s’est fait une place parmi les plus grands artistes à la pointe de l’avant-gardisme, Laurent Garnier en ligne de mire, qui s’était même emporté à envisager la création d’un label pour y sortir ses morceaux.

En récoltant les sympathies d’illustres artistes comme Agoria (qui sera également présent pour le festival), Marc Romboy, Psycatron ou Kevin Saunderson, Oniris a pu apposer son empreinte sonore sur près de 25 labels, dont les prestigieux KMS, Herzblut, Traum ou encore Cadenza. C’est également aux côtés d’Astropolis Records que Xavier Januario délivre son univers suave, chez qui il a signé deux EPs, remixés tour à tour par Scan X puis Gregor Tresher.

Sur scène, c’est un univers vaporeux et lumineux qui se dégage des lives ou sets d’Oniris, entre house enivrante et techno hypnotique et endiablante. Un groove fiévreux passé par de prestigieuses scènes (Rex Club, I Boat, Scène nationale de la Passerelle, Bikini) et les festivals qui font la scène électro hexagonale (Astropolis, Panoramas, Techno Parade, Plages Electroniques, Rock’n’Solex) jusqu’à s’exporter aux Piknic Electronik de Montreal.

Nightwalk, son dernier EP, est sorti en août dernier sur Ovum Recordings, label house de Philadelphie sur lequel on a pu croiser Scuba, Josh Wink (l’un des fondateurs), Loco Dice, D’Julz, KinK ou plus récemment Helena Hauff.