En ces moments pas folichons, revenons sur un symbole universel associé de près au slogan Faites l’amour pas la guerre.

Il n’a rien de tribal. Le logo «Peace and love», l’un des symboles universels de la paix (avec la colombe et le drapeau arc-en-ciel) a été inventé en 1958 pour manifester contre une usine d’armement nucléaire.

Il est en effet l’œuvre d’un graphiste britannique Gerald Holtom et son dessin n’est pas dû au hasard. Il fait référence aux lettres «N» et «D» pour «Nuclear Disarmament» (Désarmement Nucléaire), entourés d’un cercle. Ces lettres sont représentées grâce à l’alphabet sémaphore, un mode de communication par le corps en agitant des drapeaux, utilisé dans la marine et l’aviation. Le «N» s’exprime ainsi par «V» inversé (les deux bras baissés), tandis que le «D» est symbolisé par la barre verticale (un bras levé, l’autre baissé).

Nous sommes alors en 1958 et le débat sur l’énergie nucléaire bat son plein. Les craintes face à la puissance de l’atome sont en partie dues au fait que tout le monde a encore en tête les images du Japon ravagé par les bombes H il y a à peine plus d’une décennie.

Holtom est alors un artiste et graphiste textile diplômé du Royal College of Arts, à Londres. Très impliqué dans le mouvement et auteur d’un symbole visuel simple qu’il a créé il y a peu, il propose aux manifestants de porter des drapeaux et des affiches à son effigie.

Il le présentera plus tard au magazine Peace News à Londres ainsi qu’au Direct Action Committee Against Nuclear War (« Comité d’Action Directe Contre la Guerre Nucléaire »), une des organisations fondatrices de ce qui allait devenir la Campagne Pour le Désarmement Nucléaire ou CND.

Woodstock

Le logo made by Gerald Holtom n’est jamais tombé aux oubliettes. Quelques années après sa première apparition dans les rues d’Angleterre, il est devenu le symbole de paix que tout le monde connait, du pacifisme et de la non violence prônant l’amour et pas la guerre que les hippies se sont évertués à diffuser dans le monde entier de Paris en mai 68 à Woodstock en passant par le Vietnam où les contestataires œuvraient pacifiquement contre sa guerre.

Près de soixante ans après, le sigle Peace and Love est devenu à la mode et pas seulement pour les hippies, tellement qu’il ne veut plus dire grand chose. Il restera le symbole de paix et d’amour qui a traversé l’Histoire pour toujours.

Cet article t’a plu ? Fais-le suivre à tes potes et n’oublie pas de rejoindre la page Moove sur Facebook