Quand on a picolé l’équivalent de notre poids en shooters et qu’on rentre à la maison, on n’a envie que d’une chose : sombrer dans les bras de Morphée. Vous vous êtes pris une « cuite » digne de ce nom et vous n’arrivez pas à venir à bout de ce mal de crâne et autres nausées ? Coup d’oeil sur nos astuces pour en finir rapidement avec la gueule de bois.

« Le pastis, c’est comme les seins. Un c’est pas assez et trois c’est trop »
(Fernandel)

1 – Boire de l’eau (beaucoup)
C’est bien connu : l’alcool déshydrate fortement, et quand notre cerveau est déshydraté, il se venge avec une migraine carabinée le lendemain. Alors pour éviter de se réveiller demain avec une jolie casquette de plomb, on va glouglouter au minimum une bouteille d’eau !

2 – Ne pas prendre d’aspirine
Il existe une légende urbaine qui raconte que la solution anti-gueule de bois par excellence, c’est de prendre de l’aspirine après avoir bien picolé. Erreur : pour assimiler le cachet, on va faire appel à notre foie… qui galère déjà à éliminer tout l’alcool qu’on a ingéré. Alors par pitié pour notre pauvre petit foie, pas d’aspirine !

3 – Miser sur les fruits
En cas de gueule de bois, les fruits seront votre salut. C’est la théorie de Tina Ruggiero, nutritionniste diplômée et mixologiste à ses heures, qui recommande de consommer des fruits en format solide ou en jus. On mise d’autant plus sur le jus d’orange et le jus de pamplemousse qui nous apporteront sucres et vitamines pour se revigorer.

4 – Tenter le shot de caféine
On sait que c’est difficile de sortir du lit en gueule de bois. On se fait violence (ou on tente d’attendrir monsieur avec un regard supplicateur) et on se fait un shot de caféine. D’après les nutritionnistes, le café sert à rétrécir les vaisseaux sanguins gonflés dans la tête, responsables de la douleur.

5 – Mettre un seau à côté de notre lit
Parce que si dans la nuit on se réveille avec une envie fulgurante de restituer hors de notre corps tout le trop-plein d’alcool qu’on a ingurgité, mieux vaut que ce soit dans un seau plutôt que sur notre beau tapis en laine…

6 – Prendre une bonne douche
La douche post-cuite a de nombreuses vertus : elle nous aide à reprendre nos esprits, elle élimine le parfum Mojito qu’on dégageait, et en plus elle nous incite à nous démaquiller et à nous mettre en pyj’ après. Attention quand même à la vilaine chute quand on va retirer le jean slim et qu’on devra rester 3 secondes en équilibre sur une seule jambe !

7 – Vomir
C’est pas très glam’, mais quand on sent que la marée monte et que notre tête tourne comme une girouette, autant prendre les devants, et se débarrasser de quelques litres d’alcool qui faisaient la java dans notre estomac. En se disant que tout cet alcool qui va finir dans la cuvette des toilettes, ça sera déjà ça en moins à éliminer pour notre foie !

8 – Éteindre son réveil
Pour faire la grasse mat’. Enfin, si on a la chance d’être en week-end. Parce que si demain c’est boulot, aïe, on a plutôt intérêt à mettre le volume du réveil 5 fois plus fort. Ah ben remarque, vu qu’il est 5 heures et qu’on se lève dans une heure à peine… Ho mon Dieu, la journée va être longue !

9 – Retourner se coucher
Malgré tous nos efforts, la douleur et la fatigue sont toujours là ? On retourne au lit ! Le vrai remède contre la gueule de bois, c’est le temps. Alors quelques heures de sommeil supplémentaires ne pourront que nous aider.

10 – Ne plus boire d’alcool !
Dernier conseil et non des moindres : plus d’alcool. Du moins jusqu’à que la gueule de bois passe. Le mythe de la bière fraîche au réveil, n’est qu’un mythe. Malheureusement.