Le graffeur brésilien Eduardo Kobra a peint à lui seul la plus grande fresque qui figurera dans le Guiness Records.

Artiste Brésilien, Eduardo Kobra signe des oeuvres gigantesques sur les plus grands murs des grandes métropoles autour du monde. Des fresques géantes et multicolores très identifiables qui ravivent l’histoire du lieu.

Kobra

Située sur le Boulevard Olympique, l’œuvre s’étend sur 190 mètres de long – soit sur 3 000 mètres carrés – d’une hauteur de 15m50, soit le plus vaste au monde. Intitulé “Ethnias”, la fresque rend hommage aux communautés indigènes. Sur l’œuvre, les cinq continents sont représentés par cinq visages au nombre des anneaux olympiques : un Karen de Thaïlande pour  l’Asie, un Huli de Papouasie-nouvelle-Guinée pour l’Océanie, un Indien Tapajo d’Amazonie brésilienne pour l’Amérique, un Tchouktche de Sibérie pour l’Europe et un Mursi d’Éthiopie pour l’Afrique.

Kobra

Il aura fallu à Kobra près de 100 pots de peinture blanche, 1 500 litres de peintures colorées, pas moins de 3 500 sprays et 40 jours pour réaliser cette œuvre unique.

Kobra

Pour cette fresque, l’invitation est partie de la directrice artistique « Boulevard Olympique », l’avenue où est situé le dock, Andrea Franco, avec le soutien de la mairie de Rio, du Comité Rio-2016 et du Comité organisateur des JO. « Elle a une durée de vie prévisible de six ans« , selon Kobra. Et après? « Je ne pense pas la restaurer, normalement je repeins autre chose par-dessus.« 

Cet article t’a plu ? Fais-le suivre à tes potes et n’oublie pas de rejoindre la page Moove sur Facebook