Après s’être fait remarqué lors de ses nombreux concerts, Williams Brutus nous dévoile son premier single « I Tried » et ça cartonne déjà sur Youtube !

Son single « I Tried » a été posté sur YouTube il y a une dizaine de jours. Avec près de cinquante mille vues, Williams Brutus peut se satisfaire d’avoir commencé en beauté sa carrière solo. Cela fait presque dix ans maintenant que ce spécialiste du 400 mètres a mis de côté sa carrière sportive pour se consacrer ­entièrement à sa passion musicale. Celle-ci a pris le visage du duo Saï ­entre 2007 et 2014. Une période pendant laquelle le guitariste-chanteur a eu l’opportunité de se produire sur de gros plateaux, en première partie de Maxime le  Forestier, de Sinsemilia ou ­encore de Pierpoljak.

C’est précisément avec ce dernier que Williams Brutus poursuit aujourd’hui sa carrière solo. « J’ai été signé pour un album de onze titres par Garvey Drive, le label du chanteur Pierpoljak », explique Williams Brutus. Son  reggae s’ouvre à des influences pop et world qui le régénèrent. Le clip de « I Tried » a été tourné en Nouvelle- Calédonie où Williams ­Brutus a donné une série de concerts en formation guitare-voix de décembre à janvier. « Dans cette chanson, j’explique que notre société nous pousse à l’individualisme, mais qu’il faut se battre contre ça. C’est ensemble qu’on y arrivera… »

Le talentueux Dijonnais partira bientôt à l’assaut des scènes nationales et internationales avec une formation plus étoffée : basse, batterie, guitare et claviers. « La plupart des chansons de l’album, qui devrait sortir en septembre, sont inspirées du voyage que j’ai ­effectué en 2014 en Haïti. C’était la première fois que j’y allais. J’ai été adopté à l’âge de 5 ans, et je savais que j’avais de la famille là-bas. Lors de ce voyage, j’ai rencontré pour la ­première fois mes frères, mes sœurs, mes cousins… À Haïti, j’ai découvert un pays très pauvre, la réalité de la vie au quotidien. On prend conscience de la chance qu’on a de vivre dans un pays moderne. On a l’eau et l’électricité. Eux ont la ­rivière juste à côté… »

Un deuxième single devrait sortir dans les prochains jours. En attendant, Williams Brutus remercie les plus de cent contributeurs qui lui ont permis l’année dernière de récolter 4 000 € dans le cadre du financement participatif de son (futur) album sur KissKissBankBank.